Le jeu-vidéo Fifa 17 va-t-il être interdit en Russie ? Plusieurs députés accusent le jeu d’Electronic Arts de… “propagande homosexuelle”. Et ce n’est pas une mauvaise blague. 

 

Trois ans après la triste loi interdisant toute manifestation publique d’homosexualité, la Russie récidive. Selon le journal Izvestia, plusieurs députés ont signalé le jeu à l’agence nationale de surveillance des médias, le Roskomnadzor. La raison ? Fifa 17 violerait cette fameuse loi de 2013 interdisant la “propagande homosexualité” car cela encourage les “relations sexuelles non traditionnelles” pouvant causer des “dommages chez les enfants” au pays de Vladimir Poutine.

 

 

Emmanuel Macron supporte l'OM et il explique pourquoi

 

Un maillot arc-en-ciel

Pour soutenir la campagne “Rainbow Laces”, lancée fin novembre par l’association britannique LGBT Stonewall, la simulation de foot proposait, via une extension temporaire et téléchargeable sur le web, des maillots et des lacets arc-en-ciel pour les équipes. “Chaque pays a ses lois et sa propre organisation, elles doivent être respectées”, a expliqué l’une des députés de la Douma à l’origine de la plainte, la médaillée olympique Irina Rodnina.

 

Si Electronic Arts refuse d'”introduire des modifications” dans Fifa 17, le Roskomnadzor pourra “adopter les mesures restrictives correspondantes” a ajouté le député communiste Valery Rashkin, alors que l’extension n’est plus disponible depuis le 28 novembre. Bonne ambiance prévue pour la Coupe du monde 2018 en Russie.