Expulsé contre Akhmat Grozny dimanche, Leandro Paredes (Zénith Saint-Pétersbourg) est accusé de l’avoir fait volontairement pour assister à la finale de la Copa Libertadores. 

 

Et si la plus belle faute tactique du week-end venait de Russie ? Sanctionné d’un deuxième jaune pour un gros tacle sous les yeux de l’arbitre, juste avant la fin du match contre Grozny (victoire 1-0), Leandro Paredes a peut-être tout calculé. Car s’il va manquer le choc contre le CSKA dimanche, l’international argentin pourra surtout revenir au pays samedi pour assister à la finale aller de la Copa Libertadores entre Boca, son ex-club (2010-2014) où il a été formé, et River.

 

 

Sur les images, il n’est pas simple de juger la faute 100% intentionnelle mais des fans russes soupçonnent Leandro Paredes (24 ans) d’avoir pris ce rouge – le 2e en une cinquantaine de matchs – exprès. “Où sont tes excuses ?”, peut-on par exemple lire sous sa dernière publication Instagram, où le milieu défensif avait justement posté une photo aux côtés de son coéquipier Driussi (ex-River), pour appeler les supporters à profiter du Superclasico “sans violence”. Mais en dehors des fans du Zénith, leader du championnat, qui pourra lui en vouloir de tout faire pour assister à la première finale de l’histoire entre Boca et River en Libertadores ? Pas grand monde, surtout quand on sait que certains prennent des cartons seulement pour assister à l’anniversaire de leur soeur.

 


Voir cette publication sur Instagram

Cena con amigos 💪🏽👏🏽💙⚽️

Une publication partagée par Leandro (@leoparedes20) le

 


Voir cette publication sur Instagram

Somos rivales no enemigos , disfrutemos de esta histórica final sin violencia ⚽️💙💛 @sebadriussi.11

Une publication partagée par Leandro (@leoparedes20) le