En Espagne, des supporters du Rayo, Gérone, Leganés, Levante, Alcorcón et du Depor ont signé un communiqué commun critiquant la répétition des matchs du lundi et du vendredi. 

 

Javier Tebas continue de se faire des potes dans les stades espagnols. Déjà dénoncés par les supporters d’Alavés, qui ont carrément fait grève et organisé des funérailles dans leurs tribunes, les horaires des matchs sont cette fois visés par les socios de six clubs parmi les moins bien traités par les instances. “Nous nous unissons pour dire d’une seule voix, à ceux qui décident des ces horaires infâmes, que nous en avons ras le bol”, peut-on lire dans ce texte.

 

 

Signé par 2 collectifs de Gérone, 60 de Levante, 15 de Leganès, 15 du Rayo, ainsi que 3 d’Alcorcón et 150 du Depor pour la D2, le communiqué s’en prend notamment au président Tebas. Pour eux, celui qui est aussi connu pour avoir adapté des horaires au marché chinois “piétine” la passion des supporters des clubs les moins médiatisés. “Ce sont toujours les mêmes qui jouent à ces horaires”, regrettent-ils, parlant d’un “sentiment d’abandon” de la Liga. “Nous ne savons plus si l’on déjeune, si l’on goûte ou si l’on dîne avec le foot”, ironisent-ils. Pour protester, ces socios prévoient de faire grève lors de Leganés-Levante et Depor-Alcorcon (lundi), en plus de Rayo-Gérone (vendredi).

 

Alavés

Action des supporters d’Alavés contre les matchs de Liga organisés le lundi

 

Ces dernières semaines, c’est à Alavés que la gronde s’est principalement fait entendre. Mais après la grève et les funérailles organisées par les supporters, le club basque a surtout récolté une amende de 4.000 euros de la Liga. Le motif officiel ? Avoir laissé des photographes accéder à des zones réservées aux supporters dans son stade, leur permettant au passage d’immortaliser les tribunes vides. Merci Javier.