Et si la meilleure campagne antidrogue s’appelait Diego Maradona ? Après avoir failli y passer plusieurs fois, l’ancien numéro 10 argentin est revenu sur ses anciens problèmes d’addiction.

 

Arrivé à Barcelone en 1982, Diego Maradona n’imaginait sûrement pas une pareille suite des évènements. Car c’est dans la cité catalane que le gamin de Buenos Aires va toucher pour la première fois à la notoriété mais aussi à la drogue. “J’avais 24 ans quand j’ai pris de la drogue pour la première fois, confie-t-il aujourd’hui dans une interview à la chaîne italienne Canale 5. À Barcelone. Ça a été la plus grande erreur de ma vie”, admet l’ancien joueur de Naples.

 

Et forcément, quand on a échappé plusieurs fois à la mort, notamment en 2004 après un malaise cardiaque, on s’estime très chanceux d’être toujours en vie à 56 ans. “La drogue est le plus grand problème, la drogue tue. Je me sens chanceux de pouvoir en parler. Si j’avais continué ainsi, à mon âge j’aurais été mort”, prévient l’ancienne idole napolitaine, qui assure ne plus y avoir touché depuis 13 ans.

L'arbitre Nestor Pitana revient sur le penalty sifflé pour la France contre la Croatie au Mondial

 

Icardi, un “traître”

Si Diego Maradona adore parler de lui, l’ex-numéro 10 aime aussi tailler à tout-va. Et c’est Mauro Icardi qui a encore pris. “Icardi sera un très bon joueur mais Batistuta était 10 fois meilleur que lui”, a-t-il jugé à propos de l’attaquant argentin de l’Inter Milan, dont la vie privée ne plaît pas non plus à l’ex-joueur de l’Albiceleste. “C’est un traître, tu ne peux pas te marier avec la femme de ton ami alors que tu as été diner chez eux. Ce qu’il a fait à Maxi López (son ex-coéquipier à la Sampdoria), il va le payer à vie. Ce sera un très bon joueur mais ce qu’il a fait c’est moche”, estime-t-il. Et en termes de trucs à ne pas faire, Diego s’y connaît.

 

E.R.