Dans un livre écrit en 2002, Johan Cruyff imaginait l’éventuelle utilisation du VAR dans le foot. Et l’idée ne lui plaisait pas vraiment. 

 

Une main de Casemiro dans la surface, une gifle de Sergio Ramos… Les contestations entendues du côté de l’Atlético Madrid, après le derby de ce week-end, ont forcément relancé le débat du VAR en Espagne. L’occasion pour les anti-vidéo de répéter ce que beaucoup constatent depuis des mois : les polémiques sont toujours là et elles resteront. Et même d’argumenter en s’appuyant sur l’un des plus grands penseurs du foot, à savoir Johan Cruyff.

 

 

En Suède, un supporter de l'AIK a acheté un abonnement à vie

Le football est très juste”

Car 16 ans avant l’arrivée du VAR, la légende de l’Ajax et du Barça évoquait déjà sa réticence. “Si le football est un jeu continu, tu ne peux pas mettre une caméra et, pour une action litigieuse, demander à ce que plus personne ne bouge, se réunir sur le côté, regarder les images, délibérer, prendre une décision et ensuite dire : “Ok, c’est bon, on continue”, comme on peut le voir dans des sports aux Etats-Unis, écrivait Johan Cruyff dans J’aime le football, un livre paru en 2002. Ce n’est pas possible, ça n’a aucun sens”, affirmait le défunt numéro 14 dans cet extrait qui circule depuis ce week-end sur le Twitter espagnol.

 

 

En plus d’être contre-nature, le VAR était pour Johan Cruyff une justice qui n’en était pas une, contrairement à ce que beaucoup de coachs pensent aujourd’hui. “Je sais que beaucoup de gens disent que ce serait plus juste et je ne sais pas quoi d’autre. Mais, personnellement, je crois qu’au fond, le football est très juste. En fonction de ce que tu donnes, tu en tireras une chose ou une autre. Si tu donnes moins, tu auras moins. La chance n’est pas le seul facteur décisif. La règle de la compensation dans le sport est la plus claire. Il n’y a pas de triche”, estimait-il, préférant mettre en valeur ce qui représente pour lui l’essence du jeu : “C’est là que je reviens à mon obsession, si vous voulez améliorer le football, il faut utiliser tous les moyens pour que la technique devienne le plus important”. Dommage qu’à la FIFA, on préfère un autre genre de football.

 

"Me gusta el futbol" de Johan Cruyff (2002)

“Me gusta el futbol” de Johan Cruyff (2002)