Pour la réception de Karlsruhe samedi, Hambourg a obtenu une dérogation afin de tester des fumigènes sous plusieurs conditions de sécurité. 

 

Voilà de quoi donner des sueurs à la LFP. Actuel second de la Bundesliga 2, Hambourg teste une nouvelle tactique sur un sujet sensible : les fumigènes. Plutôt que de sanctionner, elle va tout encadrer lors du match contre Karlsruhe, où ils seront utilisés pour la première fois avec l’aval de la Fédération, de la Ligue et des autorités locales. “10 engins pyrotechniques seront placés entre la pelouse et la Nordtribüne, donc ce sera une zone sans spectateur, explique Cornelius Göbel, le référent-supporter, sur le site du club. Ce sera allumé sous la surveillance des pompiers, qui pourront intervenir en cas de problème. Tout le monde peut donc venir au Volksparkstadion sans aucune crainte”.

 

 

Sujet de tensions mais aussi d’amendes pour le club, qui a payé 294.000 euros au total la saison dernière, les fumigènes font toutefois “partie de la culture du supporterisme”, comme le reconnaît le HSV. “Ces dernières années, nous avons vu que les sanctions plus dures (…) n’ont pas réduit l’usage de fumigènes dans les stades, donc nous pensons qu’il faut changer de direction et cela ne peut qu’arriver s’il y a du dialogue entre les différentes parties”, assume Cornelius Göbel, qui espère que l’idée permettra d’apaiser quelques tensions. D’autres n’ont plus qu’à s’en inspirer.