Présentes au dernier Mondial féminin, les joueuses de l’Australie seront désormais payées autant que les hommes, comme l’a annoncé la Fédé.

 

Encore un pays qui fait avancer le foot féminin. Après la Finlande et bientôt les Pays-Bas, c’est en Australie que les joueuses auront droit au même salaire que les hommes. “Le football est pour tout le monde et cette nouvelle convention collective constitue un pas de plus vers l’adoption des valeurs d’égalité, d’intégration et d’égalité des chances”, a estimé Chris Nikou, président de la Fédération australienne de foot (FFA).

 

 

Signé pour quatre ans, l’accord permet aussi aux Matildas de se déplacer en classe affaire comme l’équipe masculine, tandis que les deux équipes nationales se verront également distribuer 24% des recettes perçues au total. Un montant sur lequel Socceroos et Matildas se sont engagés à reverser 5% aux équipes nationales de jeunes. Par ailleurs, la part des gains des joueurs réussissant à se qualifier pour une Coupe du monde passera de 30 à 40%.

 

 

En tant que footballeuse, c’est un peu ce dont nous avons toujours rêvé”, s’est réjouie Elise Kellond-Knight, milieu de terrain d’une sélection éliminée au premier tour du Mondial cet été. Similaire à celui que l’Australie a mis en place pour le netball ou le cricket, cet accord a aussi été salué par le capitaine de l’équipe masculine Mark Milligan (76 sélections), qui a estimé que les femmes avaient obtenu “ce qu’elles méritent”.