Alors que Bologne est toujours relégable en Serie A, des supporters ont payé un billet à Joey Saputo, leur président canadien, pour qu’il revienne en Italie. 

 

Une triste 18e place en championnat, un Mihajlovic appelé à la rescousse mais surtout un patron pointé du doigt. À Bologne, malgré la récente annonce d’un (très beau) futur stade, on en a tellement marre de la gestion à distance de Joey Saputo qu’une trentaine de supporters d’un forum a choisi de mettre la main à la poche. Pour que l’homme d’affaires canadien, également propriétaire de l’Impact de Montréal, soit présent dimanche à l’occasion de la réception de Cagliari (14e), les tifosi lui ont tout simplement payé un billet Montréal-Bologne (avec une escale à Rome). “Le président doit se rapprocher de l’équipe”, réclament-ils.

 

 

Pour venir à Bologne, Joey Saputo (54 ans) n’aura quasiment rien à faire : l’un des supporters, salarié d’une agence de voyage, a déjà réservé le vol à son nom. Et si celui qui a nommé Mihajlovic à la place d’Inzaghi fin janvier – pour une victoire, un nul et trois défaites depuis -, a vraiment autre chose à faire (ou décide de prendre son jet), l’achat sera annulé et la somme prévue (587 euros) sera reversée à une oeuvre caritative. Rendez-vous ce week-end à l’aéroport Pierre-Elliott-Trudeau pour avoir la réponse.