Pendant que certains tifosi de l’Inter voudraient qu’elle parle moins, Wanda Icardi a reçu un “Premio Socrate” célébrant la liberté d’expression. 

 

Voila pourquoi l’Italie reste toujours un pays fascinant. Déjà au coeur d’un interminable feuilleton concernant la prolongation de contrat d’Icardi, toujours pas réapparu avec l’Inter depuis un mois, Wanda Nara a reçu un prix pour l’ensemble de son oeuvre. Entre deux numéros de Tiki Taka, l’émission où elle est récemment apparue en larmes en évoquant la situation de son mari, l’agent de l’Argentin a reçu le Premio Socrate 2019. “Je sais que le monde du foot est difficile pour une femme, mais je continuerai à dire ce que je pense, que les gens soient d’accord ou pas, a-t-elle prévenu avant d’évoquer son mari. J’espère que mes filles trouveront un homme comme mon mari, qui me défend. On n’est pas toujours d’accord sur tout, mais il m’écoute”.

 

 

Créateur du prix il y a sept ans, le journaliste Cesare Lanza a justifié son choix plutôt à contre-courant d’associer Socrate à Wanda Icardi. “Parmi les valeurs les plus chères à Socrate, il existe la liberté d’expression, a-t-il souligné, prenant la défense de la lauréate, critiquée pour sa com’ sans filtre et sa façon de gérer les intérêts de son mari. Pourquoi faudrait-il lui enlever ce droit à la parole ? Parce que c’est une femme ?”. 

 


Voir cette publication sur Instagram

Es esto lo que quiero ver siempre debajo de mi árbol .. Feliz Navidad 🎄

Une publication partagée par Wanda nara (@wanda_icardi) le

 

Alors que les dirigeants de l’Inter ont confirmé un rendez-vous “cordial” avec Mauro et Wanda Icardi pour trouver une solution au conflit, la rumeur de discussions avec le Real a récemment été relancée par plusieurs médias. Mais l’ex de Maxi Lopez l’a encore assuré, “Mauro veut rester”. “J’espère de tout coeur que cette situation sera rapidement réglée. Et je le répète, Mauro veut poursuivre sa carrière à l’Inter Milan”, a-t-elle promis. Rendez-vous au prochain épisode.