Après 21 ans de partenariat avec Puma, le Cameroun a confirmé être à la recherche d’un nouvel équipementier. 

 

Quatre Coupes du monde jouées, trois CAN gagnées, un titre de champion olympique et surtout un maillot sans manche inoubliable : la riche histoire entre Puma et le Cameroun, débutée en 1998, est bel et bien arrivée à son terme. C’est ce qu’a confirmé Seidou Mbombo Njoya, le président de la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT), sur Twitter où il explique que les deux parties n’ont pas trouvé d’accord pour renouveler un contrat expiré fin décembre.

 

 

Adversaire des Comores le 22 mars, dans un match décisif pour jouer la CAN 2019, le Cameroun se dit désormais “ouvert aux discussions” pour trouver un successeur à Puma, toujours partenaire de la Côte d’Ivoire, du Ghana, du Sénégal ou de l’Egypte en Afrique.

 

Eto'o avec le Cameroun en 2001 - Panoramic

Eto’o avec le Cameroun en 2001 – Panoramic

 

Vainqueur de la CAN 2002, le Cameroun d’Eto’o avait marqué tout le monde avec une tunique sans manche. “Ce n’est pas un maillot de foot, mais plutôt un tricot !”, lâche alors un porte-parole de la FIFA qui forcera les Lions indomptables à ajouter des manches noires pour le Mondial en Corée du Sud et au Japon. Même chose deux ans plus tard à la CAN avec cette fois une combinaison maillot-short une pièce, l’UniQT, finalement interdite par la FIFA qui inflige 6 points de pénalité pour les éliminatoires du Mondial 2006. Si la sanction sera levée, l’organisation de Blatter et la Fédération camerounaise finiront aux tribunaux.

 

Mboma avec le Cameroun à la CAN 2004 - Panoramic

Mboma avec le Cameroun à la CAN 2004 – Panoramic

 

Maillot du Cameroun présenté en novembre 2017

Maillot du Cameroun présenté en novembre 2017