Selon L’Equipe, deux plaintes ont été déposées contre FIFA 20, afin que le mode FUT soit considéré comme un jeu de hasard. 

 

Fini de jouer avec sa CB ? Souvent pointé du doigt pour l’addiction et les dépenses qu’il génère, le mode Ultimate Team est pour la première fois visé par deux avocats en France. Afin de dénoncer l’achat de packs de joueurs au contenu aléatoire, qu’ils apparentent à un “jeu de hasard”, Karim Morand-Lahouazi et Victor Zagury viennent de déposer plainte contre X auprès du procureur de la République de Bobigny et celui de Créteil, comme ils l’expliquent dans L’Equipe.

 

 

Dans ce jeu, tout le monde a envie d’avoir une équipe de rêve pour aller le plus loin possible, plus vous payez et plus avez une possibilité de tomber sur des joueurs cotés, rappelle Me Zagury, qui dénonce une “illusion absolue” et un “système addictif” créé par EA Sports. Nous estimons qu’un jeu de hasard a été intégré à ce jeu vidéo car l’achat de packs au contenu aléatoire ne constitue rien d’autre qu’un pari. C’est la logique du casino que l’ont fait ainsi entrer dans les foyers”.

 

 

 

Autant d’argent pour juste avoir Manolas ?”

Si de son côté, EA assure que le contenu des packs est généré “de façon dynamique”, avec des probabilités “vérifiées grâce à une simulation”, l’avocat évoque le cas de son client Mamadou. Malgré 600 € dépensés en cinq mois, le gamer n’a “jamais obtenu de joueur important”. “Mettre autant d’argent pour juste avoir Manolas, c’est pas possible !, se lamente ce chauffeur de 32 ans. Autour de moi, des gens ont déjà mis 2.000 ou 3.000 €, c’est de la folie… La somme que j’ai dépensée m’a fait prendre du retard sur mon loyer”. Autre cas cité dans L’Equipe : celui d’un accro de 35 ans, qui a dépensé 80.000 € en 10 ans, dont la moitié sur le marché noir. “Ce jeu n’est rien d’autre qu’un énorme pay-to-win”, regrette-t-il, s’interrogeant sur l’algorithme secret qui gère l’attribution des cartes et un système qui fait gagner des millions de dollars à EA chaque année.

 

 

Des risques contre lesquels la Belgique et les Pays-Bas ont déjà agi depuis 2018, en interdisant l’achat de packs avec de l’argent réel. Malgré sa présence dans le mode FUT en tant qu’Icône, Rio Ferdinand a également participé à une campagne de sensibilisation en Angleterre, pour appeler les parents à contrôler l’argent dépensé par leurs enfants. En France, les deux avocats espèrent désormais qu’un juge sera désigné, pour connaître l’algorithme qui gère la distribution des cartes de joueurs dans les packs. Et qui fait faire des folies à certains.