Après Thomas Meunier, c’est au tour d’un autre joueur du PSG de se prêter au jeu de l’interview «Tu préfères» pour bros-stories : Alphonse Areola. L’occasion de découvrir les goûts du gardien parisien, de FIFA en passant par Drake.

 

 

Il ne vaut mieux pas parler de foot à Alphonse Areola en ce moment. Et ça tombe bien puisque le gardien passé par Villarreal, qui enchaine les prestations moyennes comme le PSG, a été interrogé sur ses goûts en musique ou en jeu-vidéo par bros-stories.com. Si l’international français a récemment testé le dernier Call of Duty, Infinite Warfare, avec son coéquipier Marquinhos, sa préférence va par exemple à FIFA. «Mon sport c’est le football et c’est toujours plaisant de se voir dans un jeu vidéo», confie le Parisien. Enfin, surtout quand son avatar n’a pas été fait avec la même désinvolture que ceux de Zinedine Zidane et Serge Aurier.

 

OM, Canal Football Club et Fortuneo : Lucas Bravo répond à l'interview "fils de"

Une bonne soirée passée avec mon ami @marquinhosm5 à la découverte du nouveau Call Of Duty ! #InfiniteWarfare

Une photo publiée par Alphonse Areola (@areolaofficiel) le

 

 

Areola chante Controlla

Côté musique, c’est encore Drake qui s’impose. Comme Paul Pogba, et Antoine Griezmann, qui lui rend même hommage lors de ses célébrations, l’ancien gardien du RC Lens voue un culte au rappeur dont il a pas mal de morceaux dans sa playlist. Et il reprend même le refrain de son dernier tube Controlla, plus pour le kiff que pour la justesse.

 

Le foot n’est quand même jamais loin pour Alphonse Areola. Le gardien de 23 ans évoque ainsi ses modèles comme Manuel Neuer, qui fait «partie des exemples à suivre», mais aussi Bernard Lama «légende du PSG», qu’il a eu la chance de rencontrer au Parc des Princes.

 

 

 

Franck Raviot, le stade Bollaert et les Philippines

Durant son interview, Alphone Areola n’oublie pas d’avoir quelques mots pour Franck Raviot, le coach des gardiens de l’équipe de France. «J’ai grandi à ses côtés, il m’a tout appris jusqu’à maintenant, raconte le gardien du PSG et des Bleus. J’ai la chance d’être en contact avec lui, que ce soit au téléphone ou en Equipe de France.» L’ancien Bastiais évoque également son attachement au RC Lens et au stade Bollaert, qui l’a vu grandir pendant un prêt d’un an, et revient également sur les Philippines, le pays de ses parents. “J’espère y retourner rapidement”, confie-t-il.