Cristiano Ronaldo poursuivi pour une fraude fiscale à 14,7 millions d’euros ? Forcément, CR7 s’affiche à la Une de la presse espagnole mais rarement avec le maillot du Real Madrid…

 

À première vue, Marca et AS, deux journaux connus pour leur proximité avec le Real Madrid et son président, ont fait le boulot ce matin : “Le parquet dénonce Cristiano”, titre le premier sur sa Une, quand le second opte pour “Cristiano dénoncé par le parquet”. Sauf qu’un détail saute rapidement aux yeux : Cristiano Ronaldo ne s’affiche pas avec un maillot du Real Madrid mais avec celui du… Portugal sur les deux Unes. Simple hasard ou coup de pression de Florentino Perez ? D’autres quotidiens madrilènes comme El Pais, ABC, La Razon, qui n’ont pas mis le sujet à la Une, utilisent en tout cas également une photo de CR7 sous le maillot portugais dans leurs pages intérieures. Et selon El Confidencial, c’est même Florentino Perez en personne qui aurait décroché son téléphone pour empêcher certains médias d’utiliser une image du quadruple Ballon d’or avec la tunique merengue.

 

Résultat, certains de leurs confrères en Espagne ne se sont pas privés de le faire remarquer. À commencer, forcément, par la presse catalane. “Pour la caverne médiatique, le maillot du Real Madrid n’existe pas quand il s’agit d’informer, même un peu, sur la présumée fraude fiscale de Cristiano Ronaldo », estime Lluis Mascaro de Sport dans un édito. Le journaliste du quotidien pro-Barça – qui a évidemment montré CR7 avec le maillot du Real sur sa Une – s’étonne également de voir de voir que Lionel Messi a fait beaucoup plus de couvertures que CR7 pour une accusation de fraude fiscale à “seulement” 4 millions d’euros.

Canal+ a diffusé le premier épisode de "Pogba Mondial", une série sur la vie du joueur

 

 

 

Le précédent Mijatovic

Du côté de Valence, on s’interroge également. Dans un édito intitulé “Cours intensif de national-madridisme : Cristiano et le maillot du Portugal », Carlos Bosch du quotidien Superdeporte se fait la même remarque que Sport et rappelle au passage que la presse madrilène avait déjà utilisé les mêmes ficelles il y a quelques jours avec Predrag Mijatovic. L’ex-joueur du Real Madrid, souvent présenté comme le “héros de la 7ème” C1 du club, est ainsi devenu une “icône de Valence” lorsque son procès pour fraude fiscale a débuté. Coup de pression, hasard ou auto-censure ? Ne manque plus que l’avis de Fred Hermel sur la question.