À 71 ans, France Football s’offre un grand lifting. Les lecteurs du magazine historique découvriront demain sa nouvelle formule.

 

L’heure de la retraite est très loin d’avoir sonné chez France Football. Après le retour du Ballon d’or fin 2016, le magazine se refait une beauté et commence “un nouveau match” à partir de mardi. En attendant de se découvrir totalement dans les kiosques, le magazine a déjà dévoilé la première couverture de cette nouvelle formule avec Adrien Rabiot à l’honneur. Au rayon des changements ? Une esthétique plus élégante et modernisée – nouveau logo, nouvelles typographies – tout en ayant une touche rétro correspondant à l’ADN historique du titre. Si le rouge est toujours prédominant, la couverture du magazine devrait diversifier ses couleurs chaque semaine. La taille du magazine a aussi été légèrement réduite tandis que la maquette a été “aérée”.

 

Pour ce qui est du contenu, ce nouveau France Football offre aussi d’autres promesses. “L’idée est de mettre du sens dans le foot, explique Pascal Ferré, rédacteur en chef du magazine. On peut aussi en parler de manière intelligente et intelligible”, estime-t-il dans une interview à L’Équipe, qui appartient au même groupe. Désormais “portés vers l’attaque”, le magazine et ses équipes ont pour objectif de séduire ses habitués mais également des “nouveaux lecteurs” précise Cyril Linette, directeur général de L’Équipe. Déjà responsable de gros changements au sein du quotidien (version papier, site web, magazine, chaîne), l’ancien de Canal+ souhaite toutefois que FF reste le “magazine de tous les footballs”.

Olivier Ménard et les dessous de "L'Équipe du soir" : "Nasri a été le plus simple à faire venir"

 

 

Évasion et poil à gratter

Si l’on souhaite également conserver le “côté bible” de France Football, le magazine qui revendique 1,2 million de fidèles devrait s’ouvrir plus que jamais. Outre une couverture des grands championnats renforcée par un partenariat avec des médias étrangers comme The Guardian ou AS, les lecteurs découvriront par exemple des reportages sur le foot en Algérie ou en Syrie pour plus d’évasion. Un large entretien avec un grand nom du foot sera toujours au rendez-vous chaque semaine.

 

Et les recrues dans tout ça ? La vedette du mercato de France Football s’appelle Julien Cazarre pour une nouvelle rubrique et un “tacle à retardement” inauguré par Frank McCourt et l’OM. « Il manquait un peu de poil à gratter”, justifie Pascal Ferré. Cheick Diabaté, sa tête de turc préférée, est prévenu : un nouveau match va bien commencer.

 

E.R.