Entre fête et recueillement, le Stade de France a vécu une soirée à part. Quasiment un an après les attentats, les Bleus affrontaient la Suède, en éliminatoires de la Coupe du monde 2018. Aux côtés du président François Hollande, qui était en tribune présidentielle pour voir les Bleus l’emporter ? 

 

Près d’un an jour pour jour après des attentats qui ont également visé le Stade de France et aux abords duquel un homme, Manuel Dias, a perdu la vie, ce match France-Suède avait forcément une atmosphère particulière. Au coup d’envoi du match, marqué par une minute de silence, les Bleus avaient donc plus que jamais envie de bien faire pour prendre la tête du groupe A mais aussi pour redonner le sourire à tout le monde.

 

Et la mission a été accomplie. Dans la douleur, certes, mais malgré l’ouverture du score suédoise (53e), les hommes de Didier Deschamps ont brillamment réagi grâce à une tête de Paul Pogba (57e) puis Dimitri Payet (65e). De quoi faire plaisir au Stade de France et à François Hollande, présent en tribune présidentielle.

"Pull moche" et bonnet lumineux : Les meilleurs cadeaux de Noël de la Ligue 1

 

 

Sidonie Biémont et Adil Rami heureux, Jean-Vincent Placé moins bavard

Proche de Laurent Koscielny et de sa famille, le président a peut-être fait plus ample connaissance avec l’entourage d’un autre défenseur. Autour de François Hollande, il y avait en effet Sidonie Biémont, la compagne d’Adil Rami et jeune maman de jumeaux qui font “nager en plein bonheur” le joueur du FC Séville. “Après avoir disputé l’Euro, ma femme a accouché de jumeaux, mes premiers enfants. (…) J’ai atteint ma plénitude“, dit-il ce matin, lundi 14 novembre, dans L’Équipe.

 

Pas loin de Sidonie Biémont, Malika Ménard, qui ne rate quasiment aucun match, et qui avait amené avec elle une autre Miss France, Iris Mittenaere. Moins concentré qu’à un match des Girondins, Pascal Obispo papotait avec sa femme Julie Hantson, pendant que Vincent Desagnat cherchait à s’ambiancer avec des supporters un peu plus jeunes. Eric Besson était quant à lui avec son épouse Djamila, le comédien Laurent Ournac avec sa femme, Michel Cymes avec un pote, tandis que Bertrand Chameroy, lui, fumait des clopes et buvait du vin avec un ex-membre de sa famille Touche pas à mon poste, Jean-Luc Lemoine. Et Jean-Vincent Placé ? Il a visiblement décidé de se concentrer sur le foot après avoir été trop bavard pendant le match de Stan Wawrinka à l’Open de Bercy.