Une semaine après avoir été investi président du Liberia, George Weah a annoncé qu’il allait baisser son salaire.

 

Face aux difficultés économiques du pays, George Weah prend une mesure symbolique. Lors de son premier discours “sur l’état nation” devant le Sénat et l’Assemblée nationale, l’ex-attaquant du Milan AC a annoncé vouloir diminuer son salaire. « Je vous annonce aujourd’hui, avec effet immédiat, que je vais réduire mon salaire et mes primes de 25% », a déclaré le Ballon d’or 1995, invitant les parlementaires à l’imiter. Ellen Johnson Sirleaf, à qui il a succédé, touchait 90.000 dollars (environ 73.000 euros) par an selon BBC Afrique.

 

George Weah a également fait d’autres annonces et affirmé sa volonté de supprimer un article de la Constitution “inutile, raciste et dépassé” qui réserve la citoyenneté aux “personnes de couleurs”. Celui qui a grandi dans les bidonvilles de Monrovia a aussi dénoncé l’interdiction pour des étrangers de posséder des biens fonciers et celle de détenir une autre nationalité. George Weah, investi dans un stade de 35.000 personnes le 22 janvier, a également réaffirmé sa volonté de faire de l’éducation une “priorité constante et essentielle”.

Exilé aux Etats-Unis pour raisons politiques, Hakan Sükür raconte sa nouvelle vie au New York Times