En dehors du foot, Olivier Giroud n’est pas que branché religion et tatouages tribaux. L’attaquant d’Arsenal et des Bleus évoque ses goûts musicaux dans Le Figaro

 

Mais que peut bien écouter Olivier Giroud avant les matchs ? Si jamais vous vous êtes déjà posé la question, l’attaquant d’Arsenal vient d’y répondre. Et ses goûts sont plutôt éclectiques : “J’écoute de tout que ce soit du rap US, du hip hop, de l’electro, variété française et internationale, pop rock », a-t-il confié au Figaro. Un éclectisme qui lui permet visiblement d’éviter les moqueries question musique. “En équipe de France je ne me fais pas chambrer par les jeunes car je m’adapte. Dans la chambre avec les «vieux» comme Jaja (Jallet), Lolo (Koscielny), Hugo (Lloris) et Ben (Costil), on écoute de la variété française et dans les vestiaires, je mets un peu de rap US et hip hop », explique-t-il celui qui se définit comme un “caméléon ».

 

 

Selon John O'Shea, les joueurs de Sunderland ne voulaient pas du docu de Netflix

Fan de Goldmann

Mais à 30 ans, Olivier Giroud a forcément des références branchées sur Nostalgie. “Gamin, ma mère me mettait du Jean-Jacques Goldmann dans la voiture. Elle était fan, moi aussi. Je le suis encore. Je me souviens des K7 qu’elle rembobinait dans l’autoradio (rires) », a aussi confié le joueur convoité par l’OM qui se verrait toutefois bien faire du pop/rock s’il devait se réincarner en chanteur. “Je vais dire Coldplay, AC/DC. Autant se la jouer rock star à fond, avec des stades remplis, une tournée mondiale », ajoute-t-il. Et même pas en Booba pour partager des montages sur Instagram ?

 

On est les meilleurs zobi !!! @karimbenzema “je trouve ce montage pitoyable!!!!!” 🤣🤣🤣

Une publication partagée par KOPP92i In üs we trust (@boobaofficial) le