Après un match amical contre le Bayern qui a permis de récolter des fonds, Kaiserslautern a obtenu sa licence pour rester en D3 et évité la faillite. 

 

Encore un sauvetage au palmarès du Bayern. Habitué à ce genre de geste, le club de Ribéry vient cette fois de permettre à Kaiserslautern de rester en D3, comme vient de le confirmer la Fédé allemande. Une semaine après leur rencontre amicale, qui a permis de récolter 750.000 euros, l’ex-club de Djorkaeff a réussi à obtenir sa licence pour disputer le championnat et à renflouer suffisamment les caisses.

 

 

Ce qu’a fait le Bayern nous aide énormément, nous sommes vraiment reconnaissants envers eux”, avait salué Michael Klatt, directeur financier du FCK, juste après la rencontre (1-1) dans leur stade. Il faut dire que même les stars ont joué le jeu, avec la présence de Ribéry ou Lewandowski, venus affronter l’équipe de D3 et disputer un match de gala où 100% des bénéfices étaient pour Kaiserslautern. “Nous aimons aider et espérons qu’ils pourront revenir en Bundesliga”, avait de son côté commenté Karl-Heinz Rummenigge, le patron du Bayern.

 

 

Le FCK, qui a également pu compter sur un nouvel investisseur, l’homme d’affaires luxembourgeois Flavio Becca, mais également sur ses supporters avec 3 millions d’euros récoltés, a pourtant été un sérieux concurrent au Bayern, notamment dans les 90’s. Une décennie durant laquelle le FCK a été champion deux fois (91, 98), avant de passer la majeure partie du temps en D2 à partir de 2006 et de sombrer l’an dernier en D3, où il a terminé à la 9e place.

 

 

 

Les bonnes actions du Bayern

Avant Kaiserslautern, les Bavarois ont déjà joué ce type de matchs : ils l’ont fait pour aider financièrement des clubs comme St. Pauli, Union Berlin, Hansa Rostock ou Kickers Offenbach il y a deux ans, sans oublier les deux millions d’euros prêtés à Dortmund en 2003 pour les sauver de la faillite.