Granit Xhaka a bien du mal à se contrôler en ce moment. Déjà expulsé dimanche contre Burnley, le milieu d’Arsenal est accusé d’avoir proféré des insultes raciales à l’encontre d’une employée de l’aéroport de Londres. 

 

Les Gunners vont devoir imposer des cours de yoga. Expulsé pour la deuxième fois de la saison contre Burnley dimanche, Granit Xhaka a cette fois dérapé en dehors des terrains, selon le Telegraph. Le lendemain, le milieu suisse aurait eu un petit accrochage à l’aéroport de Heathrow, où il est venu accompagner un ami. La raison ? Visiblement énervé pour son pote, interdit d’embarquer à cause d’un retard, l’ex-milieu du Borussia Mönchengladbach aurait traité une membre du personnel de “sale p*** de blanche”. Et malgré l’utilisation de la langue de Goethe, celle-ci a très bien compris.

 

Résultat, la sécurité de l’aéroport a été alertée vers 19h30 et la police a ouvert une enquête, toujours en cours. Granit Xhaka (24 ans), qui vient d’écoper de quatre matchs de suspension, s’est ensuite rendu lui-même au commissariat pour contester les faits et nier avoir tenu de tels propos envers l’employée de British Airways. Arsenal et Arsène Wenger n’ont pas encore commenté l’affaire. Mais les dirigeants doivent être contents.

Le coach de Sunderland explique (en partie) la relégation par la présence des caméras de Netflix pour un docu

 

 

Arsène Wenger bouscule le quatrième arbitre

Arsène Wenger aura toutefois du mal à donner des leçons de self-control. Expulsé dans le temps additionnel du match contre Burnley (victoire 2-1), le coach des Gunners est accusé d’avoir bousculé et insulté le quatrième arbitre. Le Français, qui risque une bonne suspension, s’est toutefois excusé après la rencontre. “Je regrette tout. J’aurais dû me taire, partir et rentrer chez moi. Je m’excuse”, a-t-il admis. Peut-être que Granit Xhaka devrait s’en inspirer.

 

 

 

V.L.