Grzegorz Krychowiak sera-t-il papa en 2017 ? Pour choisir le prénom de leur futur bébé, le milieu du PSG et Célia Jaunat ont en tout cas besoin de votre avis. 

 

Au PSG, chacun utilise les réseaux sociaux à sa manière. Pendant que Marco Verratti se fait chambrer ou que Serge Aurier améliore ses pas de danse avec ses coéquipiers ivoiriens, Grzegorz Krychowiak cherche… un prénom pour son futur bébé. Partisan de la démocratie participative, le milieu polonais vient de consulter ses 473k abonnés pour l’aider à se décider.

 

« Mes chers amis, nous avons une lourde tâche. Pouvez-vous nous aider à choisir un nom pour notre bébé ? », a écrit le milieu défensif d’Unai Emery en légende d’un selfie avec sa compagne, Célia Jaunat. Annonce-t-il au passage la première grossesse de madame ? Ou est-il super prévoyant ?

Au fait, qui est Cora Gauthier, la compagne de Karim Benzema ?

 

 

Julia, Jessica, Dorian, Robert ou Bartek

Grzegorz Krychowiak attend en tout cas d’eux trois propositions pour un garçon et trois autres pour une fille : « Merci de votre aide », écrit l’international polonais qui ne précise pas ce qu’il offrira en retour. On ignore encore si Julia, Jessica, Dorian, Robert, Bartek, Daria, Lisa, Lena, Amy, Mikołaj ou encore Szymon, qui figurent déjà parmi les propositions, ont été retenus ou non par le couple.

 

En attendant, l’ex-joueur des Girondins pourra aussi regarder du côté du palmarès 2015 de l’INSEE qui recense en majorité le prénom Gabriel, Chloé, Léo ou encore Jade mais surtout 551 Thiago et 17 Edinson. En revanche, il faudra sûrement attendre l’année prochaine pour les Unai.

 

 

Du côté de madame Krychowiak, le possible heureux évènement n’est pas encore commenté. Quant à sa silhouette, la blogueuse longiligne semble avoir de la marge pour cacher une éventuelle grossesse.

 

Baby it’s cold outside ☁️❄️ #ootd #winterinparis #happysunday #heels #camelcoatj

Une photo publiée par Célia Jaunat (@celiajaunat) le

 

 

Massacré par son ancien agent

Après des vacances de fin d’année à Tenerife puis Florence, Grzegorz Krychowiak (26 ans) et sa petite amie française sont de retour à Paris, où il peine toujours à s’imposer dans le onze titulaire. Transféré pour 33,5 millions d’euros au Paris-Saint-Germain, l’ancien du FC Séville ne compte que six titularisations en championnat. Et il ne peut visiblement pas compter sur le soutien de son ancien agent, qui vient de lâcher quelques tacles dans la presse polonaise.

 

« Certaines offres ne peuvent être refusées. Pour Krychowiak, la proposition financière du Paris Saint-Germain était énorme. Mais, d’après moi, le Paris Saint-Germain est un club au-dessus de ses capacités » a expliqué Cezary Kucharski, qui pense que cela va être difficile pour le joueur de « retrouver le statut qu’il avait à Séville ». Pas pleinement satisfait par ce premier tacle à son ancien petit protégé, il en a remis une couche expliquant qu’il pourrait plutôt jouer « dans des clubs anglais qui jouent la sixième ou septième place en championnat » : « Il ne pourrait pas évoluer dans des équipes comme Arsenal ou Manchester City par exemple. D’ailleurs, quand j’ai discuté avec de gros clubs, tous m’ont dit qu’il n’avait pas assez de qualités techniques. » Les haters du Parisien apprécieront.

 

 

Des avances de l’Inter Milan ?

De son côté, Grzegorz Krychowiak ne panique pas. Le joueur garde la confiance d’Unai Emery, qui l’a révélé à Séville, et semble plutôt épanoui au sein du vestiaire parisien, comme en témoigne son compte Instagram où on peut par exemple le voir accueillir la nouvelle recrue Julian Draxler. À la fin de l’année 2016, son entourage aurait d’ailleurs repoussé les avances de l’Inter Milan. La Gazzetta précisait néanmoins qu’un nouveau point devrait être fait en fin de saison. Bébé Krychowiak verra-t-il le jour à Paris ou ailleurs ? L’ex-Sévillan consultera sûrement ses abonnés…

 

Welcome @draxlerofficial 👊👊👊 @psg

Une photo publiée par Grzegorz Krychowiak (@grzegorz.krychowiak) le

 

 

N.F.