Jean-Michel Aulas patron chouchou des Français ? En dépit des polémiques qui se succèdent, le président de l’OL serait très apprécié selon un étonnant sondage cité par Capital.fr qui révèle même que quelques uns aimeraient partir en vacances avec lui. 

 

Jean-Michel Aulas n’est finalement pas si détesté. S’il cristallise certaines critiques en Ligue 1, à commencer par les pressions qu’il exercerait sur les arbitres, JMA peut compter sur la sympathie des Français qui en font l’un de leurs patrons préférés. C’est un sondage réalisé par Advent, cabinet d’études marketing et de conseil spécialisé dans la mesure de performance et de l’image qui nous l’apprend. Le président lyonnais jouirait ainsi d’une « côte positive de 59 % ».

 

Dans leur baromètre annuel des patrons préférés, Jean-Michel Aulas se positionne devant des chefs d’entreprise reconnus comme Thierry Breton (Atos), Carlos Tavares (PSA) ou encore Bernard Arnault (LVMH). Twitter y est-il pour quelque chose ? Crack des réseaux sociaux, il est en tout cas connu par 44% des Français. Une belle performance par rapport à la taille de son entreprise. « Son ratio chiffre d’affaires-notoriété est très élevé, sans doute l’un des meilleurs », précise le cabinet Advent dans Capital.

Le nouveau projet low cost de Cristiano Ronaldo à Madrid

 

 

Martin Bouygues ne peut pas test

C’est cette notoriété au sein du grand public qui sauve probablement Jean-Michel Aulas. Car en Ligue 1, c’est plus compliqué pour un président qui a subi les foudres de son homologue monégasque le week-end dernier. Après la défaite de son club contre l’OL dimanche, Vadim Vasilyev n’avait pas hésité à dire que son adversaire du soir était «favorisé par l’arbitrage» depuis longtemps et avait demandé aux journalistes «d’enquêter» sur le sujet. Un “dérapage extrêmement grave” pour JMA, également pointé du doigt par Christophe Dugarry sur RMC : “À force de voir Jean-Michel Aulas occuper nos esprits, occuper l’espace, occuper les médias, je pense qu’inconsciemment il y a une force de pression qui se met sur les arbitres», estimait le champion du monde 98.

 

Mais le grand public n’en tient pas rigueur à Jean-Michel Aulas qui est pour eux « le président d’un club qui a survolé le foot français durant toutes les années 2000 et continue de se qualifier en Coupe d’Europe », selon l’enquête réalisée cet été auprès d’un échantillon représentatif de 1068 Français de 15 ans et plus, comprenant 12 indicateurs et 49 paramètres. « Le président de l’OL arrive par en 4e position sur celui de la capacité à mobiliser et à motiver », poursuit Advent. Ce qui lui permet d’être en tête devant Carlos Ghosn (Renault) ou Georges Plassat (Carrefour). Il donnerait également une meilleure image à son entreprise – il est 5ème dans cette catégorie – que Martin Bouygues, Gérard Mulliez (Auchan) ou Arnaud Lagardère qui n’ont plus qu’à se mettre au foot. Ou à Patron incognito sur M6.

 

 

Ça coince pour les vacances

En revanche, les Français ne sont pas super chauds à l’idée de voir Jean-Michel Aulas pendant leurs RTT. D’après le baromètre, seulement 2% voudraient passer leurs vacances avec le boss lyonnais. Pas envie d’écouter du Rihanna ?

 

V.L.