Nouveau taquet envoyé par JoeyStarr. Dans une interview accordée à L’Équipe, le rappeur et acteur écorne l’image de Zinedine Zidane et regrette ce jour où l’icône a refusé de s’engager pour encourager les jeunes à aller voter. 

 

Emmanuel Petit l’avait déjà fait, il y a quelques années. Mais JoeyStarr en remet aujourd’hui une couche sur le manque d’engagement de Zinedine Zidane, pourtant habitué à prêter son image à des campagnes de publicité. En 2005, le rappeur est allé à sa rencontre pour lui proposer de s’engager à ses côtés dans une campagne incitant les “jeunes des quartiers” à aller voter. “Je lui avais expliqué qu’il était une icône par son parcours, mais aussi parce qu’il avait sa tête en grand sur l’Arc de triomphe en 1998, se souvient JoeyStarr. On voulait juste utiliser son nom, on était apolitique.

 

 

Pourquoi Neymar va forcément manquer un match du PSG en mars 2018

Zidane dit non

Une cause visiblement noble, zero risque pour son image… Et pourtant, Zinedine Zidane, qui raccrochera un an plus tard les crampons au Real Madrid, n’est pas intéressé. “Il a refusé… Alors c’est bien beau d’aller faire des pubs pour Danone quand il y a du sponsoring derrière. Mais là, on avait un vrai discours et le mec n’a rien voulu savoir…”, regrette l’acteur, en promotion pour son livre Pensées, répliques et autres tac-tac (Ed. Le Cherche-Midi), et qui a au passage un mot pour Lilian Thuram, “un mec engagé”.

 

Un reproche qui fait écho aux déclarations d’Emmanuel Petit, qui avait taclé son ancien partenaire des Bleus dans son autobiographie en 2008. “Je lui reproche de ne pas prendre position sur des sujets de société, avait-t-il expliqué dans une interview à 20minutes.fr. Quand les banlieues brûlaient, un mec comme Thuram a eu le courage de parler, pas Zidane. Ce que je lui reproche surtout, c’est d’être trop proche des grands patrons français.” Résultat, Zizou, en colère, avait organisé une rencontre avec son ex-coéquipier pour qu’il revienne sur ses propos, en vain.

 

 

Serge Aurier, pas un vrai rebelle

Sur sa lancée, JoeyStarr n’égratigne pas que l’actuel coach du Real Madrid. Supporter du PSG, il s’en prend aussi à Serge Aurier. « Un rebelle ? Il faut avoir quelque chose à dire pour ça, juge-t-il. Je le soutiens en tant que joueur, mais ce qui lui arrive en dehors, c’est déplorable. Quand il insulte son coach sur Periscope, il n’a pas d’amis pour lui dire que ça ne va pas ? Surtout quand tu vas t’excuser platement après parce que ton club te l’a demandé. Non, il n’a rien d’un rebelle », regrette le rappeur pour qui Eric Cantona est un vrai rebelle dans le foot : « Au moins, il y avait un fond derrière ses éclats (…) Il n’allait pas s’excuser après, il ne faisait pas juste le pitre. » Pas sûr que cela chagrine Serge Aurier.