À l’occasion de la Coupe du monde, José Mourinho va troquer son habit de coach pour celui de consultant télé sur la chaîne RT (ex-Russia Today), connue pour sa proximité avec le Kremlin. 

 

José Mourinho va encore faire grincer des dents. Cet été, The Special One n’a pas choisi de commenter la Coupe du monde sur une chaîne lambda mais plutôt sur RT, la chaîne publique russe qui a officialisé son arrivée. «Il partagera ses opinions d’experts, ses connaissances et son expertise du football avec les spectateurs de RT », explique la chaîne financée par le Kremlin qui a débarqué en France sur fond de polémique en octobre dernier.

 

Les génériques de la Ligue des champions et de l'Europa League 2019/20 dévoilés

 

Sur le site de RT, José Mourinho affiche forcément l’enthousiasme de circonstance, se disant « très content de faire partie de l’équipe de RT » pour laquelle il donnera ses impressions « avec plaisir », en plus d’avoir déjà donné de sa personne dans un spot de pub. « Nous continuons de construire la « dream team » de RT. Maintenant, on a un entraîneur », s’enthousiasme de son côté la rédactrice en chef de RT, Margarita Simonian. Si la chaîne n’a pas les droits de diffusion des matchs du Mondial, elle mise tout sur son mercato puisque Peter Schmeichel, l’ex-gardien mythique de Man United, sera également dans les studios de Moscou pour des émissions spéciales consacrées à la compétition organisée en Russie.

 

Souvent accusée de relayer la propagande du gouvernement russe, RT avait assuré lors de son lancement en France vouloir proposer un « point de vue alternatif » et un « aperçu de la position russe » aux téléspectateurs étrangers. Créée en 2005, la chaîne émet désormais en Europe, en Asie et en Amérique. Entre ça et son coaching à United, José Mourinho a sûrement trouvé un nouveau moyen de perdre quelques fans.