Il y a eu les réactions de Karim Benzema, Zinedine Zidane et la lettre de Jonas Martin, du Bétis Séville. Aujourd’hui, c’est le rappeur Kaaris qui s’en mêle en répondant à François Hollande après ses propos sur l’intelligence des footballeurs, dans L’Équipe.

 

 

Des footballeurs “sans valeurs” et ayant besoin d’une “musculation du cerveau”. Voilà les propos que tient François Hollande dans le déjà fameux Un président ne devrait pas dire ça, livre d’entretiens avec les journalistes Gérard Davet et Fabrice Lhomme, au sujet des joueurs de foot. Résultat, une polémique de plus pour le chef de l’État qui a même énervé… Kaaris. “Les footballeurs, ils ne sont pas demeurés du tout, tient à rappeler le rappeur au président. Pour devenir pro, il ne faut pas juste des jambes mais aussi un cerveau : tu dois choisir le bon agent, le bon club au bon moment, bien placer ton argent… Peut-être que le président Hollande ne comprend pas ça.”

 

Comment Cherno Samba a vécu son statut de star de Football Manager sans percer au haut niveau

Zinedine Zidane il est comme Jean-Jacques Goldman”

Ami d’enfance de Serge Aurier, celui qui sortira demain, vendredi 11 novembre, son nouvel album Okou Gnakouri (son vrai nom), est apprécié bon nombre de footballeurs à l’image de Paul Pogba. Fan de foot, l’interprète de Blow prend comme exemple le mythe Zidane : “Lui, il est hyper intelligent. Déjà, il ne parle pas beaucoup mais jamais pour ne rien dire… Et on n’a jamais rien entendu de vraiment négatif sur lui. Il est comme (Jean-Jacques) Goldman (rires)”, lâche Kaaris, bien meilleur quand il défend les footballeurs que lorsqu’il attaque Booba, le “MC de la Ventoline”. L’ennemi du Duc explique également que le succès met une énorme pression sur les épaules et que pour “résister à tout ça, il faut être intelligent”. Dans une forme digne de Christophe Barbier, Kaaris remet ensuite un taquet au président en déclarant que pour lui, Nicolas Sarkozy est le plus thug des politiciens.

 

Double Fuck.

 

Le président de la République François Hollande reçoit le président du Mali, le 3octobre 2016, à Paris