C’est la fin de plus de quatre décennies d’union. L’OM vient de larguer Adidas et flirterait très sérieusement avec… Puma.

 

L’OM ne portera plus un maillot à trois bandes. La rumeur enflait depuis des mois mais Adidas vient de confirmer que son contrat n’avait pas été renouvelé.  « La marque a pris acte du fait qu’elle ne pourrait se mettre d’accord avec la nouvelle direction, malgré des propositions dynamiques et ambitieuses », explique l’équipementier du club sur le site Footpack. En résumé, ce serait l’OM qui aurait dit bye à son partenaire historique, qui quitte la tunique phocéenne à partir de la saison 2018-2019.

 

En 2010, Adidas et l’OM avait prolongé leur aventure de huit ans pour 10 millions d’euros annuels versés au club, sans compter les primes de résultats. Un accord qui place les Marseillais juste derrière le PSG et son contrat à 25 millions d’euros annuels avec Nike. Débutée en 1974, l’histoire entre l’OM et Adidas ne s’était interrompue qu’entre 1994 et 1996 (Reebok puis Mizuno). Deux noms symbolisent particulièrement ce lien : Bernard Tapie et Robert Louis-Dreyfus, qui dirigeront à la fois la marque et le club.

Paul Pogba : Qui est Rafaela Pimenta, son avocate et confidente ?

 

 

Marseille et la mode allemande

Nouveau propriétaire de l’OM depuis fin 2016, Frank McCourt n’a jamais caché que les cartes étaient désormais rabattues. L’ambitieux businessman américain regarderait de près la proposition de Puma, qui selon RMC lui aurait fait part de son « envie profonde » d’être liée au nouveau projet marseillais. Si Under Armour et New Balance figureraient également parmi les prétendants, Puma resterait en tête de liste et un accord à 15 millions d’euros aurait même déjà été conclu selon le site espagnol Marketing Deportivo.

 

Puma, déjà engagé aux côtés d’Antoine Griezmann ou encore Rennes et Bordeaux, réaliserait un très joli coup avec l’OM, qui fait partie des plus gros vendeurs de maillots, avec 325 000 écoulés chaque année, juste derrière le PSG (526 000) mais devant Lyon (177 000). On a déjà hâte de voir Usain Bolt à La Commanderie.

 

N.F.