Le footballeur Alan Ruschel fait partie des six survivants du terrible crash aérien de Cerro Gordo (Colombie), qui a tué 71 personnes. Quelques jours avant son départ, la compagne du joueur de Chapecoense avait eu un mauvais pressentiment.

 

Plus de 60 ans après celui de Manchester United, un autre accident d’avion bouleverse la planète foot. Qualifiée pour la finale de la Coupe Sudamericana – l’équivalent de l’Europa League – l’équipe de D1 brésilienne a été décimée dans un crash aérien en Colombie, lundi 28 novembre. À bord, trois footballeurs ont survécu et parmi eux, le défenseur Alan Ruschel, qui a pourtant bien failli ne pas prendre ce vol.

 

La raison ? Petite amie du joueur brésilien, Marina Storchi lui avait demandé de ne pas prendre ce vol, quelques jours plus tôt, à cause d’un mauvais pressentiment et d’un passeport disparu. La graphiste de 24 ans a confié au journal Fohla de Sao Paolo que le document était impossible à trouver pendant deux jours. Le couple avait pourtant mis la maison de Chapecò sens dessus dessous pour mettre la main sur le passeport, allant même jusqu’à faire les poubelles.

L'hommage d'Ousmane Dembélé à Abdelhak Nouri : "C'était un joueur hors norme"

 

 

Dis-leur que tu as mal”

Mais lorsque celui-ci a finalement été retrouvé, Marina Storchi a eu un mauvais pressentiment et demandé à son compagnon de ne pas se rendre à Medellin. « Dis-leur que tu as mal quelque part, que tu ne peux pas y aller”, l’aurait-elle supplié. Mais pour Alan Ruschel, il était naturellement hors de question de manquer un match aussi important pour lui et son club, encore en quatrième division quelques saisons plus tôt.

 

De son côté, la compagne du latéral gauche a annulé son propre voyage. Avec sa mère, Marina Storchi devait se rendre en Australie pour rendre visite à son frère, mais elle a encore eu un mauvais pressentiment. Désormais, la graphiste brésilienne va prier pour son compagnon Alan Ruschel, qui a une vertèbre fracturée et pourrait rester paraplégique.

 

 

Un coéquipier vivant mais amputé

Comme lui, ses coéquipiers Jackson Ragnar Follman – le gardien a dû être amputé – et Helio Hermito Zampier Neto, ont été miraculés. S’il est ressorti vivant du crash, le gardien Danilo Padilha a finalement succombé à ses blessures à l’hôpital. Danilo et Alan avaient fait quelques selfies alors qu’ils étaient à bord de l’avion, avant le décollage. Parmi les victimes, on retrouve également Cléber Santana, ancien milieu de l’Atlético Madrid, ou encore l’ancien international Mario Sergio, devenu, depuis sa retraite en 1985, commentateur sur Fox Sport Latin America.