Groupe chimique français, Arkema va donner son nom à la D1 féminine dès la saison prochaine.

 

Même elles n’y échappent pas. Alors que la Ligue 1 troquera Conforama pour Uber Eats, c’est la D1 féminine qui s’apprête à changer de nom pour les trois prochaines années. Vendredi, la société française Arkema a annoncé avoir signé un contrat de naming pour le championnat de France, dont le tenant du titre s’appelle l’OL. “Ce contrat est une première pour le championnat de D1 féminine et une excellente nouvelle pour le développement du football féminin qui vit une étape importante comme nous pouvons le constater avec le succès populaire de la Coupe du Monde féminine”, s’est réjoui le président de la FFF Noël Le Graet.

 

 

Le groupe chimique français, leader mondial dans plusieurs domaines de la chimie et des matériaux de performance (verre de lunettes, ballons de basket), n’est toutefois pas totalement étranger au foot féminin, puisqu’il sponsorise déjà la Coupe du monde organisée en France.