Depuis plusieurs semaines, le stade Vicente Calderon de l’Atlético Madrid a fait place aux engins de chantier venus détruire l’enceinte. RIP. 

 

Sale période pour les Colchoneros. Déjà au fond du trou après une élimination surprise en C1, les socios de l’Atlético ont découvert vendredi une nouvelle image de la destruction du Calderon, où l’on peut voir les engins de chantier s’attaquer à la pelouse et aux tribunes. “D’abord, ils doivent s’occuper de la partie intérieure du stade et dans quelques mois la façade”, précise Mundo Deportivo. Preuve de la déprime aux abords de l’enceinte : les pancartes “à vendre” se multiplient, dans une zone de plus en plus déserte depuis la fermeture du stade. Des espaces verts et des logements viendront toutefois le remplacer.

 

 

 

Après 51 ans de vie et un paquet de grands souvenirs, des buts de Torres en passant par les Ligas de 96 ou 2014, le Vicente Calderon a au moins eu droit à un joli hommage du Betis. “Quelque chose se meurt dans notre âme quand un ami s’en va”, a tweeté le club andalou, vainqueur de ses deux Coupes (1977 et 2005) dans l’enceinte, avant de conclure : “Jamais nous ne t’oublierons !”.