Trois ans après son départ de l’OL, Michel Bastos a toujours une maison à Lyon. Malheureusement, la propriété est désormais dans un sale état puisqu’elle a été vandalisée le week-end dernier, selon Le Parisien

 

Les Marseillais n’ont pas le monopole des cambriolages. Quelques jours après la violente tentative de vol sur Florian Thauvin, c’est Michel Bastos qui a été victime d’un home-jacking. Le joueur de São Paulo, parti de l’OL en 2013, a vu sa maison d’Ecully (banlieue ouest de Lyon) être vandalisée, “probablement dans la nuit de samedi à dimanche” 13 novembre, d’après le quotidien.

 

En charge de la vente de la maison depuis quelques semaines, l’agent immobilier a eu la surprise de découvrir le bien ravagé. Murs éventrés, mobilier saccagé… les dégâts sont estimés à plus de 50 000 euros, toujours d’après Le Parisien, qui diffuse un cliché du bien vandalisé. La police, qui a pu relevé des empreintes sur les lieux, a déjà ouvert une enquête pour retrouver les autres des faits.

Anne-Laure Bonnet (beIN) revient sur le "gros traumatisme de sa vie"

 

Déjà cambriolée puis squatée

Actuellement au Brésil, puisqu’il est retourné dans son pays natal en 2014, après avoir porté le maillot du LOSC, de Schalke 04 puis de l’AS Rome, Michel Bastos (33 ans) devrait revenir à Lyon en “début décembre” pour régler cette affaire.

 

Avec cette nouvelle galère, celui qui a porté le maillot du Brésil à 10 reprises doit plus que jamais avoir envie de se séparer de cette maison. D’autant que ce n’est pas la première fois qu’elle lui cause du souci. Déjà récemment squattée, elle avait été cambriolée en 2012. L’agent immobilier a du boulot.