Quand ce ne sont pas les arbitres, Gerard Piqué aime bien s’en prendre aux médias. Provoqué par une radio espagnole, le défenseur du Barça n’a pas manqué de contre-attaquer sur Twitter. 

 

Comme tout bon twittos qui se respecte, Gerard Piqué adore l’embrouille. Hier, le défenseur catalan a donc saisi la perche tendue par l’émission Carrusel Deportivo, après la victoire du Barça contre Valence (4-2). Son reproche ? Le programme de la Cadena Ser avait organisé un jeu sur Twitter pour deviner à quelle minute du match le défenseur catalan ferait exprès de prendre un carton jaune afin de manquer le prochain match à Grenade et être bien présent lors du choc contre le FC Séville. Avec à la clé, un cadeau à gagner.

 

Quel tirage au sort amusant !, a répondu ironiquement Gerard Piqué, qui n’a finalement pas pris de carton. Bravo pour votre créativité ! Dans quelques instants, je vais moi aussi en faire un sur Twitter”, a-t-il ajouté, en roi du teaser. Le coéquipier de Lionel Messi a tenu parole et sa réponse est assez savoureuse : “La SER m’a proposé une interview pendant le rassemblement de la sélection. Après leur brillante idée de jeu, que dois-je répondre ? », a-t-il écrit à ses abonnés. Et mauvaise nouvelle pour la radio, c’est le “Non, plus jamais” qui a gagné à 28%, dépassant d’une courte tête le “Oui” et largement “Non, merci” et le “Non, l’année prochaine”.

Ballon d'or, Real, Neymar... Benzema a répondu aux questions des twittos

 

 

 

 

Plus jamais

Gerard Piqué, qui a également promis de tirer au sort un des abonnés ayant voté pour la réponse gagnante, avec son maillot de la sélection espagnole en cadeau, ne fera donc pas d’interview avec la Cadena Ser. “Voilà les résultats. L’option “non, plus jamais” a gagné”, a ajouté le numéro 3 pour finir le jeu. Si sur le terrain, ses prestations font parfois encore débat, Gerard Piqué est bel et bien le numéro un chez les trolls en Espagne.

 

 

 

E.R.