Selon plusieurs médias italiens et espagnols, la Serie A voudrait piquer Javier Tebas à la Liga. 

 

Et si l’on tenait le transfert le plus improbable du mercato ? En Espagne, le quotidien AS a révélé cette semaine que la Serie A voudrait s’attacher les services de… Javier Tebas, le controversé boss de la Liga depuis 2013. Le but ? Aider le championnat italien à se relancer à l’international, notamment via les droits télé. Une info confirmée quelques jours plus tard par La Repubblica qui explique que la Ligue pourrait débourser 10 millions d’euros pour le recruter en tant que directeur général. Ça fait quand même cher pour un dirigeant.

 

Un contrat de 4 ans attendrait déjà Javier Tebas, toujours selon le quotidien italien. La Serie A serait d’accord pour lui verser un salaire d’1,2 million d’euros, une somme supérieure à ce qu’il touche actuellement, et débourser 600.000 euros de plus pour débaucher l’un de ses hommes de confiance, Javier Gomez ou José Guerra, respectivement directeur général et directeur des Services Financiers de la Liga.

Dugout a mis en ligne le premier épisode d'un docu-série sur Naples

 

Le CV de Javier Tebas a toutefois quelques défauts aux yeux des dirigeants italiens. S’il est connu pour avoir réussi à changer les horaires de la Liga pour le marché chinois – le dernier Clasico s’est joué à 13h – son niveau d’anglais est quasi nul – un point commun avec le chef du gouvernement, Mariano Rajoy – et ses opinions politiques proches de l’extrême droite ne plaident pas en sa faveur. Le profil de celui qui a multiplié les attaques contre le PSG lors du transfert de Neymar doit être étudié vendredi au cours d’une assemblée générale qui devra également évoquer le nom du nouveau président de la Ligue. Le nom de Carlo Tavecchio, l’ex-president de la Fédération italienne (FIGC) qui dirige déjà la Lega Serie A par intérim reviendrait avec insistance.

 

 

Un départ prématuré ?

À noter que Javier Tebas peut compter sur le soutien d’Urbano Cairo, le propriétaire de Torino, et qu’il a l’avantage d’être ami avec Jaume Roures, président du groupe audiovisuel espagnol Mediapro, qui pourrait gagner l’appel d’offres pour les droits de retransmission de la Serie A. L’offre séduira-t-elle Tebas ? Le boss de Liga et grand supporter du Real Madrid a reconnu vouloir laisser sa place dans le championnat espagnol avant la fin de son mandat en 2020.