Encore pointée du doigt après les incidents visant Lukaku à Cagliari, la Serie A promet de lancer une campagne antiraciste en octobre. Mouais. 

 

Pas de sanctions fortes, mais une campagne. Alors que beaucoup de gens attendent que la Serie A passe vraiment à l’action, après le nouvel épisode raciste à Cagliari, les dirigeants ont annoncé la création d’une “équipe contre le racisme”, dans le cadre d’une initiative “nationale et internationale” lancée (seulement) en octobre. Dans un communiqué, on apprend que cette équipe sera formée de 20 joueurs représentant un club, pour sensibiliser les tifosi sur ce problème. Et les clubs pourront eux-mêmes choisir leur représentant.

 

 

 

Le racisme est un problème culturel, donc nous aurons beaucoup de l’implication de tout le monde pour promouvoir un message positif (…) dans un pays civilisé comme l’Italie”, poursuit la Serie A, qui précise au passage condamner “fermement” les récents incidents de Cagliari, où Moise Kean et Blaise Matuidi avaient déjà été visés en avril dernier.

 

 

 

Lundi, c’est Lukaku qui a pris la parole sur les réseaux. “Nous sommes en 2019 et plutôt que d’avancer, on recule, a alerté le Belge. Je pense qu’en tant que joueurs, nous devons nous unir et prendre position face à ce problème afin de garder ce sport propre et agréable pour tous. Beaucoup ont souffert de racisme ces derniers mois, ça a été mon cas aussi hier. Nous ne devons pas accepter la moindre forme de discrimination qui ferait honte à notre sport, a-t-il regretté, appellant également les réseaux sociaux et les dirigeants du foot à passer à l’action. J’espère que les fédérations du monde entier vont réagir fermement contre tous ces cas de discrimination !”.