La somme est encore plus importante que prévue. Pour la première fois, beIN Sports a déposé ses comptes et les pertes de la chaîne sont colossales, selon Capital

 

A force de dépenser sans compter depuis sa création, beIN Sports s’est clairement mis dans le rouge. Mais c’est encore pire que prévu d’après Capital, qui révèle que la chaîne qatarie aurait enregistré une perte nette de 1,033 milliard d’euros en quatre ans. En cause, des droits sportifs achetés à prix d’or pour doubler la concurrence mais qui ne rapportent pas assez. Sur les exercices cumulé 2014 et 2015, la chaîne a ainsi dépensé 640 millions d’euros pour la Ligue des champions, la Ligue 1 ou encore la NBA en basket.

 

Et pourtant, beIN Sports dégage un chiffre d’affaires d’environ vingt millions d’euros, notamment grâce aux 3 millions d’abonnés (93%) et à la publicité (4%). Pour rectifier le tir, la chaîne a également augmenté le prix de son abonnement mensuel, passé de 11 euros à ses débuts en 2012 à 14 euros en 2016 pour une offre toutefois plus importante. Elle vient également de proposer des offres avec engagement, pour plus de stabilité et de lancer des offres couplées avec SFR Sports et Canal+.

La Ligue 1 va aussi avoir droit à son documentaire

 

 

 

La nouvelle concurrence de SFR

Mais cela n’a pas suffi a compenser les dépenses en droits sportifs. La situation pourrait même devenir un peu plus compliquée pour beIN Sports dans un marché de plus en plus concurrentiel. D’autant que l’accord prévu avec Canal+, qui avait qualifié la chaîne qatarie “d’acteur irrationnel économiquement” à son lancement, n’a pas été validé par l’autorité de la concurrence. Et que SFR a fait une entrée spectaculaire dans la course aux droits en piquant la Premier League à la chaîne cryptée cet été. Ne reste donc plus qu’une seule solution : lancer une émission de télé-réalité avec Omar Da Fonseca.

 

V.L.