Blessé dans la fusillade qui a 17 morts en Floride, Anthony Borges a été invité par le Barça à voir un match au Camp Nou. Il est notamment passé par une académie du club aux États-Unis. 

 

Comme d’autres jeunes de ce lycée de Parkland (Floride), la vie d’Anthony Borges a basculé le 14 février. Présent à la Stoneman Douglas High School, où 17 personnes ont été tuées, le garçon de 15 ans a été touché par cinq balles dans les jambes et le dos en voulant protéger ses camarades et bloquer la porte d’une salle de classe. Encore à l’hôpital, où il a subi plusieurs opérations, ce fan de foot d’origine vénézuélienne peut désormais compter sur un soutien inattendu.

 

 

Mis au courant par un journaliste qu’Anthony Borges était passé par la Barça Academy de Lauderhill en 2016, le club a contacté la famille par téléphone pour l’inviter à rencontrer les joueurs et à voir un match au Camp Nou une fois rétabli. “Quand il allait entrer au bloc, je lui ai fait écouter le message d’invitation du club, a raconté son père Royer Borges au Mundo Deportivo. Il m’a dit “papa, je veux partir d’ici et aller tout de suite à Barcelone”. Il pense que s’il reste trop de temps ici, sa chance d’aller voir les joueurs et le stade sera passée. Donc je lui ai montré le mail confirmant ce qui avait été dit au téléphone”, a-t-il ajouté avant de remercier le club où son fils a “toujours voulu jouer”.

 

Dans un communiqué, le Barça a également expliqué avoir offert un soutien médical à Anthony Borges pour qu’il puisse “rejouer au foot et profiter de sa passion le plus tôt possible” et appelé à faire un don pour aider le jeune homme. Les joueurs du Barça ont également envoyé un maillot dédicacé floqué à son nom et tourné une vidéo pour soutenir le lycéen.