Pour lutter contre le réchauffement climatique, le Betis a adhéré au programme Climate Neutral Now des Nations Unies. 

 

Non content d’avoir l’un des jeux les plus sexy sur le terrain, le Betis montre aussi l’exemple en dehors. 8e de Liga, le club de Lo Celso vient de se faire remarquer en adhérant au programme “Climate Neutral Now” pour réduire au maximum les émissions de gaz à effet de serre. “Le changement climatique est une menace pour le bien-être de notre planète et nous faisons notre part”, a justifié Angel Haro, président du club dont le sponsor maillot s’appelle déjà Green Earth, engagé dans la protection de l’environnement au Costa Rica.

 

 

Concrètement, le Betis s’engage donc à équiper son centre d’entraînement et son stade Benito Villamarin (60.700 places) d’un maximum de générateurs d’énergie renouvelable, de systèmes de collecte et de traitement des déchets, ainsi que d’éclairages intelligents. Avec ce type d’actions, les Andalous veulent également devenir une plateforme pour sensibiliser son public au réchauffement climatique et à “l’urgence d’agir”.

 

 

 

Chaleurs extrêmes et manque d’eau

Faire tout ça, c’est aussi se positionner avec nos supporters, avec notre famille”, a ajouté le président. “Nous commençons déjà à sensibiliser chez nous, avec nos joueurs et employés”, a poursuivi Ramón Alarcon, directeur commercial du Betis, avant de souligner que l’Andalousie a vécu “des périodes de chaleurs extrêmes et un manque d’eau croissant”. 

 

L’initiative rappelle forcément les Forest Green Rovers (D4) en Angleterre, qui ont carrément reçu le titre du club le plus écolo au monde par l’ONU grâce à leurs repas vegan, leur pelouse bio ou encore leurs panneaux solaires sur le toit du stade. De quoi donner des idées en France ?