Samedi, Papu Gomez a fait la meilleure action du match Atalanta-Inter (0-0). Le milieu argentin a trompé le coach adverse qui a failli sortir un de ses joueurs.

 

On vient peut-être de découvrir une façon de blesser le meilleur joueur adverse… sans le blesser. Pourtant auteur d’une grosse prestation, Joao Miranda a failli sortir du terrain à 15 minutes du terme d’Atalanta-Inter (0-0) samedi. La raison ? Elle s’appelle Papu Gomez qui a eu une idée pleine de malice après un contact qui a mis au sol le Brésilien : faire croire au coach Luciano Spalletti que son adversaire s’était blessé et demander le changement pour lui.

 

 

Et le plan du petit milieu argentin, déjà connu pour sa chanson, a failli fonctionner. Luciano Spalletti a demandé à Andrea Ranocchia d’enlever son survêtement pour rentrer sur le terrain avant que quelqu’un ne les prévienne de la supercherie. “Papu a demandé le changement parce que je faisais un bon match mais heureusement le banc ne l’a finalement pas écouté”, a commenté un Joao Miranda pas vraiment rancunier après la rencontre. Papu Gomez tient encore mieux qu’un geste technique.