Ce soir, l’AS Monaco affronte la Juventus Turin en demi-finale aller de Ligue des champions et peut rêver un peu plus du trophée. Andrea Raggi y pense déjà et a prévu de relever un étonnant défi.

 

Débat ou pas débat ? Si certains hésitent à regarder le duel Macron-Le Pen sur TF1, à Monaco, le choix est assez vite fait : ce sera la demi-finale de la Ligue des champions contre la Juve. Un événement rare pour les supporters du Rocher et ses joueurs comme Andrea Raggi qui rêvent de soulever le trophée aux grandes oreilles. À tel point qu’il est prêt à faire quelques folies. « Écoute-moi, si on gagne la LDC on se fait tatouer tous les deux, ok ? », a même carrément lancé le défenseur italien à un journaliste de Nice-Matin.

 

On ignore si ce dernier sera partant mais l’ex-joueur de Bologne, lui, a déjà sa petite idée du motif en question : « Si on est champion, je me tatoue le blason du club. Un gros sur la cuisse ou sur le coeur… je ne sais pas encore. Le club, je le porte déjà dans mon coeur, au fond de moi. » Le joueur de 32 ans promet aussi que ce tatouage « serait le dernier », lui qui se trouve aujourd’hui « trop vieux pour ça ».

Le tatouage hyper narcissique de Leroy Sané

 

 

 

 

« Les petits diables » du Rocher

Si ce soir, Andrea Raggi devrait être sur le banc de touche, il fait confiance à ses coéquipiers et surtout à « Kylian, Bernardo, Thom’, Radamel », « les petits diables » de l’attaque. « On peut leur faire très mal », lâche le rescapé de Ligue 2. Bien plus qu’un (gros) tatouage.