Cible d’insultes racistes contre l’Espanyol il y a quelques jours, Iñaki Williams (Bilbao) a reçu le soutien des supporters de Tenerife, lors du 8e de finale de Coupe du Roi.

 

La plus belle action de la semaine en Espagne. Match animé jusqu’au bout avec une séance de tirs aux buts (3-3, 2-4) gagnée par les Basques, Tenerife-Bilbao a surtout été marqué par une ovation des supporters locaux envers Iñaki Williams. À la 9e minute, en clin d’oeil à son numéro, le public s’est levé pour applaudir longuement l’attaquant, forcément touché. “Je n’oublierai jamais cette soirée, merci aussi pour tous les gens qui souffrent au quotidien”, a tweeté le buteur de 25 ans. Dans les tribunes, on a également vu une banderole et une image “Non au racisme”, diffusée par le 18e de D2.

 

 

 

Pris à partie par des fans adverses, lors de sa sortie du terrain de l’Espanyol (1-1), Iñaki Williams avait dénoncé les cris de singe dès le coup de sifflet final : “Je suis un peu triste pour le nul mais surtout pour les insultes racistes. C’est quelque chose qu’aucun joueur noir ou d’une autre couleur de peau ne veut entendre, c’est inadmissible”. Depuis, le club a annoncé avoir identifié 12 personnes (dont 9 socios), désormais menacées par des sanctions de la commission de discipline en plus d’une enquête de la police.