Avant de s’inspirer de Drake, Antoine Griezmann avait eu d’autres idées pour célébrer un but. Son ex-coach à la Real Sociedad, Philippe Montanier, révèle qu’il a déjà pensé faire… un selfie.

 

Dès le début de sa carrière, Antoine Griezmann était déjà du genre extraverti. Lors de ses premiers faits d’armes à la Real Sociedad, le futur chouchou de l’équipe de France a même eu l’idée de fêter un but en faisant… un selfie. “Il avait du talent mais il était facétieux, se souvient Philippe Montanier, le coach l’équipe basque entre 2011 et 2013, dans l’émission Le Vestiaire. Une fois, j’ai appris qu’il avait donné son portable à Miguel, l’intendant, pour qu’en cas de but, il puisse prendre le téléphone et faire un selfie”, confie-t-il encore un peu étonné.

 

Mais bonne ou mauvaise nouvelle, Philippe Montanier s’y est clairement opposé. “Moi je n’aime pas ça, je n’appartiens pas à la génération des réseaux sociaux, du coup j’apprends ça et je le convoque je lui dit “p***** c’est un scandale, c’est un truc de clown” mais lui il était sincère il voulait faire ça pour changer un peu”, poursuit-il. Sans broncher, le futur attaquant de l’Atlético Madrid abandonne alors son idée et aura quelques regrets. “Il a marqué et il s’est retourné vers moi comme pour me dire “c’est dommage, c’était une bonne occasion pour moi””, se rappelle l’ex-entraîneur de Rennes.

L'UEFA lance un guide pour bien prononcer les noms des joueurs de la Ligue des champions

 

 
 

Une première célébration osée

Avant l’arrivée de Philippe Montanier, Antoine Griezmann s’était déjà fait remarquer avec une célébration assez osée. Après un but contre le Deportivo La Corogne, en 2010, le jeune attaquant français fonce dans la voiture du sponsor de la Real Sociedad près du poteau de corner et se met au volant, entouré par ses coéquipiers. C’était quand même plus sympa que Drake.

 

 

E.R.