Dans “Ousmane Dembélé, l’insaisissable”, diffusé ce soir sur RMC Sport, le cuisinier du joueur raconte le fameux jour où il a eu 2h de retard à l’entraînement. 

 

C’était l’époque où il rendait fou le Barça et les médias catalans. Avant de mettre tout le monde d’accord en enchaînant les prestations XXL, notamment depuis ce golazo incroyable contre Tottenham, Ousmane Dembélé a beaucoup (trop) fait parler pour ses retards à l’entraînement. Avec, en point d’orgue, le fameux épisode des 2h de retard en décembre dernier, que raconte aujourd’hui son cuisto dans un reportage diffusé ce soir sur RMC Sport.

 

 

Un des premiers jours où j’allais chez Ousmane, je suis arrivé dans la cuisine et il n’y avait personne, se souvient-il à propos de ce dimanche matin, au lendemain d’une victoire à l’Espanyol (0-4) où Dembouz avait scoré. Je suis arrivé dans une maison très calme mais j’ai entendu du bruit, ça tapait très fort et j’ai cru à des travaux. C’est là que j’ai vu quelqu’un qui tapait très fort derrière la baie vitrée, avec une force assez impressionnante”. L’identité de cette personne ? Ce n’était pas Dembélé ni un de ses potes mais le chef de la sécurité du club, sans nouvelle de son numéro 11. “Il venait chercher Ousmane, qui s’était un peu oublié dans la chambre et qui était en train de dormir”, reconnaît le cuisinier.

 

 

 

Tu veux tout gâcher ?”

Une anecdote marrante mais peut-être tout aussi déterminante dans la carrière de Dembouz au Barça. Multi récidiviste, le coach du Winchester FC s’était fait sévèrement réprimander par la presse et le club, où l’on a vu un tout autre Dembélé depuis. Plus ponctuel – à moins que plus rien ne fuite dans la presse -, le numéro 11 a envoyé une réponse parfaite quatre jours plus tard, avec son but fou contre les Spurs, avant d’enchaîner les grosses perf’ et de devenir un titulaire à part entière pour Valverde, qui le préfère désormais à Coutinho.

 

 

Pour “sauver” Dembouz, le Barça a notamment organisé une sorte de réunion de crise en octobre, comme l’a récemment raconté El Pais. Son agent Moussa Sissoko et la maman du joueur ont notamment été appelés pour remettre Ousmane dans le droit chemin, façon élève turbulent. “T’es à Barcelone, une des plus grandes équipes du monde, et tu joues avec le meilleur de l’histoire. Tu veux tout gâcher ? C’est ce que tu veux vraiment ?”, l’aurait gentiment secoué Moussa Sissoko, cité par El Pais, avec l’approbation de la maman de Dembouz. Heureusement, le déclic a eu lieu à temps. A la grande joie du club et de son chef de sécurité.