Avec son tweet sur Andrés Iniesta, suite à PSG-Barça (4-0), Thomas Meunier a régalé les supporters parisiens. Mais il y a quelques années, l’humour du Belge pouvait provoquer bien plus de remous sur le web.

 

Le match face au Barça fut l’occase d’écrire l’une des plus belles pages de l’histoire du PSG. Et pour Thomas Meunier, cet exploit vient consolider une cote de popularité déjà particulièrement élevée chez les supporters parisiens. D’autant qu’après le match, l’international belge a fait un passage remarqué dans Quotidien ainsi qu’un tweet plutôt décalé et apprécié sur Andrés Iniesta.

 

 

« Ok j’ai touché 50.000 euros pour marquer »

Thomas Meunier n’a pourtant pas toujours joué juste sur Twitter. En octobre 2013, le footballeur de 25 ans, alors à Bruges, avait tenté un trait d’humour sur les accusations de match truqué visant son club. « Ok j’ai touché 50.000 euros pour marquer contre Maribor, et alors ? », avait tweeté l’inventeur du #TÔTOUTARD. Problème, cela n’avait pas du tout fait rire son club, impliqué dans cette affaire concernant un match de novembre 2011 contre Maribor, en Europa League, où le score était passé de 3-0 à 3-4 en 15 minutes. « La veille de Maribor – FC Bruges, une source venant des Balkans m’avait dit de tenir ce match à l’oeil », racontait Rudolf Stinner, un ancien collaborateur de l’UEFA spécialiste des matches truqués, dans un reportage diffusé par ARD en Allemagne.

 

À la demande de l’équipe, Thomas Meunier avait alors effacé ce tweet, déjà naturellement repris par les médias belges, comme le rapportait le site 7sur7. « Il s’agit là d’une blague malheureuse de Meunier qui voulait en fait se moquer de cette situation, comme quoi Bruges aurait acheté un match », avait été obligé de préciser Klaus Van Isacker, le responsable de la communication du club. Le mal était fait.

 

 

Cote & Cigare

Pas assez pour calmer le taquin Thomas Meunier qui faisait à nouveau des siennes, en juillet dernier, en posant volontairement cigare à la bouche sur le réseau social. Le but ? Se moquer du pari lancé par la société de paris sportifs Ladbrokes. Après Radja Nainggolan et Marouane Fellainiqui, elle proposait de deviner quel serait le prochain Diable Rouge à être photographié en train de fumer. L’humour belge.

 

 

S.St.