Après l’échec de sa salle de sport, implantée dans un quartier chic de Madrid, Cristiano Ronaldo change de stratégie pour son business. 

 

Oui, la victoire peut aussi fuir à Cristiano Ronaldo. Malgré le lancement en grande pompe de CR7 Crunch Fitness, il y a quelques mois, la salle de sport n’a pas séduit, selon le site espagnol Vanitatis. Résultat, adios le quartier chic de la capitale et la Calle Maria de Molina. L’attaquant du Real a décidé de mettre le cap sur une zone plus modeste de Madrid pour ouvrir une deuxième salle de sport.

 

C’est dans le quartier Pueblo Nuevo, près de la gare et du centre commercial Alcala Norte, que Cristiano Ronaldo a décidé de faire construire un nouveau centre. Toujours en partenariat avec la chaîne américaine Crunch Fitness, la salle proposera un tarif mensuel de base de 9,99 euros (hors TVA), incluant l’accès aux machines. Et des cours d’abdos orchestrés par CR7 ? Pas sûr mais le prix devrait séduire les habitants de ce quartier plus populaire que le triangle d’or où se situait la première salle ouverte par CR7, après avoir racheté le Dinamic Fitness, en septembre 2016.

Voilà le top 20 des clubs les plus riches du monde

 

I love this exercise 🔝👌💪🏽

Une vidéo publiée par Cristiano Ronaldo (@cristiano) le

 

 

1,4 million d’euros de capital

Pour booster le lancement de ce nouveau CR7 Crunch Fitness, qui devrait ouvrir ses portes au public au mois de février, quelques hôtesses ont ont déjà distribué des tracts aux gens du quartier.

 

Si les prix de la salle de fitness sont « low cost », le partenariat avec le groupe américain Crunch Fitness n’est pas cadeau. Les exigences pour ouvrir un centre sont les suivantes : fournir un capital initial minimum de 1,4 million d’euros et 300 000 euros de plus pour les extras. Une fois la salle ouverte, 4% du revenu mensuel doit être reversé. Bon, avec ses plus de 22 millions d’euros annuels, le quadruple Ballon d’or sait quand même où trouver quelques fonds.

 

 

 

V.L.