“Victime” de la célébration de but de Mandzukic en demi-finale, le photographe Yuri Cortez a reçu une invitation de l’office du tourisme de la Croatie. 

 

Sa chute est fait désormais partie de l’histoire du Mondial. Submergé par la joie des joueurs croates après le but de Mandzukic en demi-finale contre l’Angleterre, le photographe salvadorien Yuri Cortez a gagné en notoriété mais pas que. Car pour se faire pardonner, la Croatie lui offre aujourd’hui une semaine de vacances. “Assurez-vous juste d’amener votre bonne humeur et votre appareil photo et précisez-nous les conditions dans lesquelles vous souhaiteriez visiter la Croatie”, lui a proposé l’office du tourisme.

 

 

 

Une invitation faite par le directeur de l’office, Kristjan Stanicic, et acceptée par un Yuri Cortez “très heureux”. “On a discuté quelques minutes. Il a dit qu’il voulait m’inviter à découvrir le pays, sa beauté, sa gastronomie” et qu’il fallait “juste leur dire où je voulais aller”, précise le photographe de l’AFP qui se rendra notamment à Zagreb fin août ou début septembre. “Après Zagreb, nous allons montrer à Yuri tout ce qu’il y a de mieux en Croatie, notre côte, nos îles et la Croatie continentale”, s’est réjoui Kristjan Stanicic.

 

 

 

Je vais avoir une autre occasion de voir les joueurs”

Plutôt habitué aux reportages de guerre ou aux pays touchés par des catastrophes naturelles, Yuri Cortez (53 ans) assure aujourd’hui que cette histoire a “a complètement changé (son) quotidien”. “Je crois que je vais avoir une autre occasion de voir les joueurs, pas amassés sur moi, mais près”, a-t-il plaisanté. Sans oublier de prendre quelques photos.

 

 

 

 

 

La célébration de Mandzukic buteur lors de Croatie-Angleterre au Mondial 2018 (Panoramic)

 

La célébration de Mandzukic buteur lors de Croatie-Angleterre au Mondial 2018 (Panoramic)

 

La célébration de Mandzukic buteur lors de Croatie-Angleterre au Mondial 2018 (Panoramic)