Lundi, le Real a diffusé son docu sur la victoire en Ligue des champions contre Liverpool, où l’on découvre le discours de Zidane à la mi-temps. 

 

Des “vamos” à la pelle, des cris de guerriers de Ramos, une prière de CR7 mais surtout… le discours de Zidane. Dans son docu sur la victoire en LDC contre Liverpool, baptisé cette fois En el Corazon de la Decimotercera et diffusé sur sa chaîne, le Real a dévoilé les dessous de la finale dont une séquence de vestiaire qui a dû rendre pas mal de supporters nostalgiques. Car on y découvre les mots de coach Zizou à la mi-temps, alors que le score est de 0-0.

 

Quand Luka Modric était désigné "pire recrue de l'année" du Real Madrid

 

Ils sont très bons et nous font mal”, note rapidement Zidane face à ses joueurs. Sans surprise, pas de grandes tirades chez le Français mais des paroles et des consignes tactiques simples. “Ce que l’on doit faire c’est jouer en profondeur (…) avec Marcelo pour Karim, là on les met toujours en difficulté”, demande-t-il avant de s’adresser à Isco pour un repositionnement “plus haut” et “entre les lignes”. “Et défensivement, on bosse très bien, quand on perd le ballon, on revient, on se regroupe”, ajoute-t-il.

 

 

La seule chose, c’est qu’on doit y croire plus offensivement. Pendant les 10 premières minutes du match, on leur a fait mal. On doit continuer comme ça mais tranquille, hein. Ils auront des occasions mais c’est pas grave, on suit notre chemin, avec un esprit toujours positif, d’accord ? Peu importe ce qu’il se passe parce qu’on en aura une ou deux, c’est certain”, conclut-il sous les applaudissements. Pas sûr que cela soit suffisant pour convaincre les sceptiques sur le jeu du Real 2017/18 et les qualités de tacticien de Zizou, mais c’est forcément à voir.

 

 

D’autant que le docu propose aussi d’autres grands moments avec les discours de Sergio Ramos ou de Cristiano Ronaldo, les quelques mots de Varane, désormais parmi les capitaines, ou encore l’attitude d’un Bale forcément agacé d’être remplaçant. Dans l’extrait diffusé sur YouTube, on découvre également l’émotion des joueurs au coup de sifflet final, avec notamment celle de Carvajal, blessé et craignant alors de louper le Mondial, les larmes de Marcelo et même un petit geste d’affection de Zizou pour Benzema.