Un an après le rachat du CD Tacon, le Real Madrid a officialisé l’absorption de l’équipe féminine qui porte désormais son nom. 

 

C’était l’un des derniers grands clubs européens à ne pas l’avoir fait. En retard sur le foot féminin, le Real Madrid s’est enfin rattrapé : au cours d’une Assemblée générale, les socios viennent d’officialiser le rachat (pour 300.000 euros) du CD Tacon, club de première division basé à Madrid. Ce qui donne naissance au premier Real féminin, où il y aura aussi une équipe de juniors et cadettes pour que le club “reste fidèle à (sa) philosophie de détection, de formation et de développement des jeunes talents”.

 

 

Promu lors de la saison 2019-20, le CD Tacon a terminé 10e (sur 16) du championnat, arrêté en mai suite au Covid. Si des joueuses expérimentées avaient déjà été recrutées – Aurélie Kaci (ex-PSG, OL, Atlético) ou Kosovare Asllani (ex-PSG, Man City) – les ambitions seront donc encore plus grandes désormais, avec des noms comme Maite Oroz (Bilbao) et Teresa Abelleira (La Corogne) que le Real souhaite attirer. L’objectif ? Rivaliser avec le Barça, champion en titre et finaliste de la Ligue des champions 2019, qui a corrigé le CD Tacon cette saison (9-1, puis 6-0). Personne ne se plaindra de voir encore plus de Clasicos.