Figure de la Ligue 1 mais surtout de l’Albanie, Lorik Cana fait l’objet d’un documentaire présenté ce soir dans son pays. 

 

Personne ne représente mieux la L1 des années 2000. Aussi incontournable qu’étiqueté sanguin en France, où il aura porté les couleurs du PSG, de l’OM et de Nantes pour une pige avant la retraite, Lorik Cana (35 ans) nous fait revivre sa carrière hors du commun dans un documentaire. De son enfance au Kosovo à Paris en passant par Lausanne, Marseille, Tirana ou Rome, Lorik retrace étape par étape la vie de l’ex-milieu et capitaine de l’Albanie (94 sélections).

 

"Contre Allez" : Un livre photographique nous fait revivre le Mondial 2018 au travers des supporters

 

L’occasion de croiser quelques vieilles connaissances comme Hagi mais surtout des visages de la L1, à commencer par Djibril Cissé. “Quand tu as un mec comme Lorik dans l’équipe, tu sais qu’il va courir à droite, à gauche, devant, derrière”, se souvient-il à propos de son ex-coéquipier de l’OM époque 9 Télécom, également représenté par Pape Diouf ou Fabio Celestini. Au casting, on retrouve aussi Edvin Murati ou des proches comme son épouse Monica et bien sûr Cana, qui souhaite aujourd’hui devenir dirigeant de club après avoir raccroché les crampons en 2016 suite à une myocardite.

 

lori

 

Diffusé en avant-première ce soir sur DigitAlb, le documentaire réalisé par le journaliste Andi Decka sera ensuite à l’affiche de cinémas en Albanie et au Kosovo, en attendant peut-être de pouvoir le voir en France.