Grosse émotion pour les adieux de Matias Delgado. Des supporters du FC Bâle ont interrompu une conférence de presse pour rendre hommage à leur capitaine argentin, qui n’a pas pu retenir ses larmes. 

 

Au club depuis 2013 – après un premier passage entre 2003 et 2006 – et grand artisan du doublé la saison dernière, Matias Delgado a annoncé sa retraite à la surprise générale dimanche. La raison ? “Je n’ai plus le feu sacré”, a justifié le meneur de jeu argentin de 34 ans, qui a eu droit à des adieux dont il se souviendra longtemps. Des dizaines de supporters du FC Bâle sont en effet venus interrompre sa conférence de presse, retransmise sur les écrans géants du stade, et chanter en honneur de l’ex-joueur de Besiktas. Particulièrement touché, “Mati”, qui a confié avoir pensé à raccrocher les crampons il y a plusieurs mois déjà, a remercié les fans sans pouvoir retenir ses larmes. “Je suis heureux de vivre de tels adieux”, a ajouté le natif de Rosario, également passé par Al-Jazira, qui a disputé son dernier match samedi contre Young Boys (défaite 2-0).

 

 

«Nous perdons avec Mati non seulement notre capitaine, mais aussi un joueur emblématique du club, un footballeur incroyable et une très grande personnalité, a quant à lui regretté le directeur sportif et ex-gloire du club Marco Streller. Mati n’est pas né à Bâle, mais il est devenu au fil des années un vrai Bâlois. » Preuve du statut de Matias Delgado à Bâle, Roger Federer, supporter du club, lui a également dit “merci” sur Twitter. De quoi lui donner envie de rester encore un peu ?

 

 

 

Matias Delgado avec le FC Bâle