Après l’attentat qui a tué 14 personnes dans le métro de la ville, les joueurs du Zénith Saint-Pétersbourg ont rendu hommage aux victimes.

 

Trois jours sont passés mais l’émotion est toujours vive. Forcément touché par cet attentat qui a fait 14 morts et au moins 49 blessés, l’effectif du Zénith Saint-Pétersbourg, troisième du championnat, s’est recueilli et a déposé quelques fleurs devant la station de métro de l’Institut technologique. Les joueurs, parmi lesquels Yohan Mollo, ou encore Branislav Ivanovic, accompagnés par leur coach Mircea Lucescu, ont également emprunté le métro. En soutien aux victimes, ils portaient un sweat sur lequel on pouvait lire #VousNePouvezPasNousBriser.

 

 

 

 

En Russie, où trois jours de deuil ont été décrétés, les enquêteurs ont rapidement dévoilé l’identité du principal suspect de l’attentat survenu lundi 3 avril, en début d’après-midi, entre les stations Place-Sennaïa et Institut-Technologique. Âgé de 22 ans et né au Kirghizistan, dans la minorité ouzbèke du pays, il s’appelle Akbarjon Djalilov et possédait la nationalité russe depuis 2011. Le kamikaze aurait déposé une autre bombe dans le métro mais celle-ci a été désamorcée à temps. Face à cette attaque, une première venant d’un kamikaze d’Asie centrale, Vladimir Poutine a parlé d’un « défi lancé à tous les Russes ».

 

N.S.