Lors du match retour contre Chapecoense en Copa Libertadores, des supporters de Nacional se sont excusés pour des moqueries sur le crash aérien qui avait décimé leur équipe fin 2016. 

 

Comme leur club, les supporters se sont aussi excusés. Une semaine après les moqueries pathétiques de fans, qui avaient mimé des avions lors du match contre Chapecoense au Brésil (victoire 0-1), une banderole a été déployée par une partie du public de Nacional (Uruguay). “Pardon, Chape, deux personnes ne nous représentent pas”, pouvait-on lire hier soir dans le stade du club de Montevideo, qui a éliminé les Brésiliens de la Copa Libertadores après une nouvelle victoire (1-0).

 

 

Avant les supporters, c’est Nacional qui a présenté des excuses, en plus d’interdire de stade les supporters incriminés. Dans un communiqué, le premier club de Luis Suarez s’est dit « profondément consterné » par cette attitude, présentant ses « plus profondes excuses face au geste horrible et répugnant ». L’un des supporters avait lui aussi “demandé pardon” et assuré regretté son geste. De son côté, le club brésilien a demandé des sanctions à la Conmebol, organisation de la compétition, qui a ouvert une enquête.

 

Les supporters de Nacional super intelligents

Des supporters de Nacional super intelligents