La Ligue des champions aime toujours la Heineken. L’UEFA et la marque de bière néerlandaise viennent de prolonger leur partenariat.

 

Pendant que le Barça traine pour renouveler Lionel Messi, l’UEFA verrouille l’un de ses pilliers : Heineken. Comme l’a annoncé la marque de bière mercredi, via un communiqué, l’association a prolongé son partenariat avec son fidèle sponsor jusqu’en 2021, concernant la Ligue des champions et l’Europa League. Et font perdurer une histoire débutée en 1994.

 

Plus prestigieuse compétition de foot en Europe, la C1 représente pour Heineken une exposition forcément stratégique et lucrative. Grâce à ce nouvel accord, Heineken devrait bénéficier d’importants emplacements publicitaires lors des prochaines éditions de la Champions League. Le brasseur néerlandais sera également partenaire de plusieurs opérations exclusives organisées autour de la C1, à l’image du Back Stadium Tour ou encore de l’UEFA Champions League Trophy Tour.

Combien Cristiano Ronaldo gagne à chaque post sur Instagram ?

 

345,5 M€ de recettes commerciales

Nous sommes très heureux et reconnaissants qu’Heineken ait choisi de renouveler son partenariat avec l’UEFA Champions League et avec l’UEFA Europa League. Compter un partenaire aussi expérimenté est précieux pour l’UEFA et renforce nos efforts visant à améliorer constamment et à promouvoir nos compétitions interclubs sur le plan mondial”, s’est réjoui Guy-Laurent Epstein, directeur Marketing à UEFA Events SA, cité par le site Ecofoot.

 

« Heineken entretient un partenariat long et fructueux avec l’UEFA depuis 20 ans, et nous avons hâte de poursuivre sur cette voie”, a déclaré de son côté Hans Erik Tuijt, directeur Sponsoring mondial de la marque hollandaise, également présente en F1 et dans le rugby. Et on comprend pourquoi puisque Heineken, qui verserait à l’UEFA entre 50 et 70 millions d’euros par an, a généré lors de la saison 2014/2015 des recettes commerciales à hauteur de 345,5 millions d’euros grâce – en partie – à la Ligue des champions. A priori, c’est donc un accord plus intéressant que celui signé par Pitch et la Coupe de France.

 

S.St.